Sécurité sanitaire et Communication interpersonnelle

Il ne faut pas que ça dure !

Tous les chercheurs en Sciences Humaines dont la Psychologie, la Communication, la Sociologie, l'Ethnologie (etc.), et les chercheurs en Neurosciences, ont prouvé l'impact positif  du contact physique, du rapport proche, de la présence, de l'échange de confidences sur l'évolution du cerveau, un meilleur apprentissage, un mieux-être psychologique , et un épanouissement dans sa vie pro et perso.

Le contact affectueux  (quand les mains se touchent, se prennent, une main sur l'épaule ou l'avant-bras, une embrassade ou Hug) rassure, apaise, renforce l'immunité, abaisse les tensions corporelles et détend le corps, donc moins de cortisol (stress), plus d’ocytocine et de lulibérine (amour, joie, bien-être) entre autres...

SOLUTION
Aujourd'hui nous devons éviter de sacrifier toute une génération d'enfants et de jeunes :

- en accentuant nos regards apaisants , nos sourires (même avec un masques ça se voit), notre gestuelle à distance qui doit montrer l'accueil, l'ouverture, l'acceptation (même si l'autre s'oppose), l'empathie et l'écoute en conscience, donc une attention soutenue à l'autre ;

- en adoucissant notre intonation , en ralentissant notre rythme , en abaissant le volume de notre voix (certains élèvent la voix avec la distance physique, ce qui est inutile, car pour se faire entendre, il suffit d'articuler). Votre voix doit être respirée et scandée comme une musique douce ou tonique mais pas agressive;

- en se posant dans une stabilité corporelle (arrêter de faire des vas-et-vient...) , une assise calme et droite (sans rigidité) , à la fois vigilantes et détendues,

-et l'apprendre aux jeunes...

J'enseigne cela depuis 1998 comme étant les bases de la Communication Positive en ajoutant aujourd'hui La Psychologie Positive, les Neurosciences et les Cartes des Soft Skills (ou compétences psychosociales).


Programme complet et adapté.

Lire la suite...